nécessiter


nécessiter

nécessiter [ nesesite ] v. tr. <conjug. : 1>
XIVe; lat. necessitare « contraindre », de necessitas « nécessité »
1Vx Contraindre (qqn) à. « je serais nécessité [...] de me livrer à l'empressement du peuple » (Rousseau).
2Philos. Impliquer, entraîner par une relation nécessaire, inéluctable. déterminer, impliquer.
3(1757) Cour. (sujet chose) Rendre indispensable, nécessaire; faire de qqch. un besoin. exiger; demander, réclamer, requérir. Ce projet nécessite de gros investissements. (Avec l'inf.) Ça nécessite de partir tôt.

nécessiter verbe transitif (latin médiéval necessitare) Rendre quelque chose nécessaire, indispensable : Ce travail nécessite de longues recherches.nécessiter (difficultés) verbe transitif (latin médiéval necessitare) Sens Nécessiter = rendre nécessaire. Recommandation Éviter le sens de « avoir besoin » (les volets nécessitent une couche de peinture). Dire : les volets ont besoin d'une couche de peinture, ou demandent, exigent une couche de peinture. Emploi Nécessiter a pour sujet un nom de chose : une telle affirmation nécessite quelques explications. Recommandation Éviter l'emploi avec un nom de personne (ces chercheurs nécessitent des crédits importants). Dire : les travaux de ces chercheurs nécessitent des crédits importants. ● nécessiter (synonymes) verbe transitif (latin médiéval necessitare) Rendre quelque chose nécessaire, indispensable
Synonymes :
- créer
- déterminer
- entraîner
- requérir

nécessiter
v. tr.
d1./d Rendre indispensable; exiger. Ce travail nécessite beaucoup d'attention.
d2./d PHILO Impliquer logiquement et inéluctablement.

⇒NÉCESSITER, verbe trans.
A. —[Correspond à nécessaire I A] Rendre quelque chose nécessaire, indispensable; exiger, requérir. Une triste affaire nécessite absolument la présence de toute la famille au Cayla (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1840, p.361). Le général Douglas Haig indiqua que, si les circonstances militaires le nécessitaient, il attaquerait dès le 1er février (JOFFRE, Mém., t.2, 1931, p.357). Tout cela demandait toujours beaucoup de temps, tout cela nécessitait beaucoup de conciliabules (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.148).
Nécessiter de + inf. (vx). S'il croyait que mes papiers (...) nécessitaient d'être mis sous les yeux des ministres (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.2, 1823, p.555). Ces coiffures qui nécessitèrent d'exhausser de plusieurs coudées le cintre des portes féodales (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p.259).
Nécessiter que + prop. au subj. Une rechute assez sérieuse pour nécessiter qu'on le veillât plusieurs nuits de suite (VERLAINE, OEuvres posth., t.1, Histoires comme ça, 1896, p.324). La multiplicité des affaires de trahison et de propagande antimilitariste nécessitait qu'on en finît une bonne fois avec la loi militaire (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.434).
B. —[Correspond à nécessaire I B] Déterminer de façon nécessaire.
1. Nécessiter qqc. Rendre quelque chose inévitable, inéluctable; entraîner infailliblement comme conséquence. Mon malheur me fit faire connaissance d'une grande et jolie personne (...). Un enchaînement singulier de circonstances nécessita notre liaison (RESTIF DE LA BRET., M. Nicolas, 1796, p.4). Il ne s'agit point seulement d'inventer l'événement le plus apte à révéler le caractère; c'est le caractère lui-même qui doit nécessiter l'événement (GIDE, Journal, 1910, p.308):
1.
Nous disons, non que la croissance et la condensation des sociétés permettent, mais qu'elles nécessitent une division plus grande du travail. Ce n'est pas un instrument par lequel celle-ci se réalise; c'en est la cause déterminante.
DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p.244.
Emploi pronom. réciproque. Dans le système de l'univers, toutes les parties se rapportent les unes aux autres; tous les mouvemens sont coordonnés; tous les phénomènes s'enchaînent, se balancent, ou se nécessitent mutuellement (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t.2, 1808, p.393).
PHILOS. [Le suj. désigne un être, un principe] Être la cause nécessaire de quelque chose. Jamais je n'atteindrai jusqu'au bonheur parfait de contempler Dieu, de connaître le principe qui contient et qui nécessite tout (BARRÈS, Homme libre, 1889, p.181).
2. PHILOS., THÉOL. [L'obj. exprimé ou sous-entendu désigne une pers. ou une faculté, une action de la pers.] Contraindre (une personne, sa volonté, son action) d'une manière qui la détermine strictement. La sensibilité doit pouvoir être rapportée au vouloir comme un motif qui incline sans nécessiter (RICOEUR, Philos. volonté, 1949, p.125). V.grâce I A 2 ex. de Sainte-Beuve:
2.
... l'âme humaine tout entière est un produit, et, comme telle, nécessitée dans ses moindres mouvements par des causes profondes que le plus souvent elle-même ignore. Une telle théorie, en dépit des plus ingénieux efforts, est exclusive de la notion du bien et de celle du mal.
BOURGET, Nouv. Essais psychol., 1885, p.282.
Au part. passé passif et sans compl. Qui est soumis à la nécessité, au déterminisme; qui en procède. Si les actions des hommes étaient nécessitées, elles tendraient toutes nécessairement à la perfection de l'homme (LAMENNAIS, Indifférence, t.1, 1817-23, p.221). Nous écoutons les médecins qui nous disent en regardant les assassins: «Ils sont nécessités. Celui-ci tient son crime de son atavisme; cet autre le tient du milieu dans lequel il a été plongé» (BARRÈS, Cahiers, t.7, 1908, p.24).
C.Vx ou littér. Nécessiter qqn. ou plus cour. au passif, être nécessité à, de + inf. Mettre, être dans la nécessité, dans l'obligation de faire quelque chose; forcer à ou être forcé de faire quelque chose. Dès que vous l'attaquez, vous le nécessitez à se défendre (Ac. 1798-1878). Puisque nous étions nécessités d'attendre, au moins un mois, les différentes provisions dont nous avions adressé l'état à l'intendant de Manille (Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.345). Je ne vois pas le livre que je dois faire. Je ne me sens pas nécessité à écrire (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p.152).
REM. Nécessitation, subst. fém. Fait de nécessiter, de déterminer d'une façon nécessaire; état qui en résulte. La détermination dont il s'agit ici n'est pas une nécessitation (LEIBNITZ ds Ac. Compl. 1842). Cette sorte de nécessité, de nécessitation logique [chez Chopin], qu'il fallait désormais chercher ailleurs que dans le contrepoint (GIDE, Journal, 1934, p.1196).
Prononc. et Orth.:[nesesite], (il) nécessite [-sit]. Ac. 1694, 1718: necessiter; dep. 1740: né-. Étymol. et Hist. 1. XIVe s. «contraindre par une forte nécessité» (JEH. D'ARKEL, Art d'amour, I, 244, J. Petit ds GDF. Compl.); 2. 1694 philos. (Ac.); 3. 1757 «rendre nécessaire» (MIRABEAU, Popul., 221 ds BRUNOT t.6, p.1362: éclats (...) qui nécessitent l'abstention de la justice et de la police). Empr. au lat. médiév. necessitare «contraindre, obliger». Fréq. abs. littér.:373. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 662, b) 301; XXe s.: a) 593, b)505.

nécessiter [nesesite] v. tr.
ÉTYM. V. 1520; attestation isolée au XIVe; lat. médiév. necessitare « contraindre », de necessitas → Nécessité.
1 Vx. Réduire (qqn) à la nécessité de faire qqch. || Nécessiter qqn à faire, de faire qqch. Contraindre, forcer, obliger.
1 Cependant je sentais que, sans prendre part directement aux affaires publiques, je serais nécessité, sitôt que je serais en Corse, de me livrer à l'empressement du peuple, et de conférer très souvent avec les chefs.
Rousseau, les Confessions, XII.
2 Philos. Impliquer, entraîner par une relation nécessaire, inéluctable. Impliquer. || Motifs qui nécessitent une action. Déterminer, motiver (→ Cause, cit. 21).
2 (…) ils croient que toutes nos actions sont nécessitées, que nous n'avons d'autre liberté que celle de porter quelquefois de bon gré les fers auxquels la fatalité nous attache (…)
Voltaire, Philosophie de Newton, I, IV.
3 (1757). Cour. (Sujet n. de chose). Rendre indispensable, nécessaire; faire de (qqch.) un besoin. Exiger; commander, réclamer, requérir. || La garantie des droits de l'homme nécessite une force (cit. 48) publique. || Maladie nécessitant une hospitalisation urgente. || Modification qui nécessite de qqn un effort d'adaptation (cit. 2). || Frais, dépenses, impenses (cit.) que nécessitent la conservation d'un immeuble, des réparations (→ Grever, cit. 4).
3 Le portrait, ce genre en apparence si modeste, nécessite une immense intelligence.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, VII.
4 La géographie de cette Méditerranée (…) Géographie de pirates, nécessitant, pour la défense des établissements sédentaires et stables, la construction de petites cités fortifiées.
André Siegfried, l'Âme des peuples, II, II.
——————
nécessité, ée p. p. adj.
ÉTYM. (Mil. XIVe).
Vx (encore chez Villiers de l'Isle-Adam). || Nécessité à : obligé de, forcé à…
DÉR. Nécessitant, nécessitation. — V. Nécessitarisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • necessiter — Necessiter. v. a. Contraindre, reduire à la necessité de faire quelque chose. Dés que vous l attaquez vous le necessitez à se deffendre. vous l avez necessité à faire telle chose. la grace ne necessite point la volonté d une necessité absoluë …   Dictionnaire de l'Académie française

  • nécessiter — (né sè si té) v. a. 1°   Réduire à la nécessité de faire quelque chose. •   L Église a voulu les obliger, les nécessiter, et, puisque le Saint Esprit même s en explique ainsi, les contraindre en quelque manière à se purifier par la pénitence,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • NÉCESSITER — v. a. Contraindre, réduire à la nécessité de faire quelque chose. Dès que vous l attaquez, vous le nécessitez à se défendre. Vous l avez nécessité à faire telle chose. La grâce ne nécessite point la volonté.   Il signifie plus ordinairement,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • NÉCESSITER — v. tr. Rendre une chose nécessaire. Cela nécessite une démarche de votre part. Il signifie aussi, en termes de Théologie, Contraindre, forcer à agir. La grâce ne nécessite point la volonté. En termes de Philosophie, il signifie Impliquer comme… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • exiger — [ ɛgziʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1373; lat. exigere, proprt « pousser dehors », d où « faire payer, exiger » 1 ♦ Demander impérativement (ce que l on a, croit ou prétend avoir le droit, l autorité ou la force d obtenir). ⇒ réclamer,… …   Encyclopédie Universelle

  • coûter — [ kute ] v. <conjug. : 1> • coster XIIe; lat. constare « être fixé », en lat. pop. « avoir pour prix » I ♦ V. intr. et tr. ind. Coûter à qqn. 1 ♦ Nécessiter le paiement de (une somme) pour être obtenu. ⇒ revenir, valoir. L armoire coûte… …   Encyclopédie Universelle

  • demander — [ d(ə)mɑ̃de ] v. tr. <conjug. : 1> • 1080; lat. demandare « confier », de mandare « mander, solliciter », en lat. pop.→ mander I ♦ 1 ♦ Faire connaître à qqn (ce qu on désire obtenir de lui); exprimer (un désir, un souhait) de manière à en… …   Encyclopédie Universelle

  • réclamer — [ reklame ] v. <conjug. : 1> • 1080; lat. reclamare → clamer I ♦ V. tr. 1 ♦ Vx Implorer (une aide divine). Réclamer la miséricorde divine. Demander comme une faveur, en priant humblement. Réclamer l indulgence de qqn. 2 ♦ Mod. Demander… …   Encyclopédie Universelle

  • Necessitarisme — Nécessitarisme Le nécessitarisme est une position philosophique prétendant que tout ce qui existe est nécessaire, tout en affirmant en même temps l existence de la liberté ce qui la distingue du fatalisme. Nécessitarisme et déterminisme sont deux …   Wikipédia en Français

  • Nécessitarisme — Le nécessitarisme est une position philosophique prétendant que tout ce qui existe est nécessaire. Nécessitarisme et déterminisme sont deux mots souvent interchangeables et utilisés quelque peu abusivement l un pour l autre. Un consensus se… …   Wikipédia en Français